Category

Actions caritatives

Smile of Cambodia à Battambang

Au Cambodge, les soins dentaires ne sont pas facilement accessibles, notamment dans les campagnes ou aucune structure de santé en générale n’est mise en place. On recense, seulement 37% d’enfants disant se brosser les dents tous les jours, et 44% des enfants en milieu rural ne se sont jamais brossés les dents.

La sensibilisation face à l’hygiène bucco-dentaire nous semble primordiale pour les jeunes enfants.

Le 19 Juillet dernier, nous nous sommes rendus à l’école maternelle et primaire de Sdey Ler, un petit village situé à 15km de Battambang. 8h00, nous sommes tous prêt à nous rendre à l’école, avec en main, plus de 300 brosses à dent, dentifrices, stylos et petite notice en khmer expliquant comment se brosser les dents pour les enfants.

Nous sommes une belle équipe de 11 à partir vers Sdey Ler, dont une invitée d’honneur : Lucie Mak, (Miss Cambodge  en France 2014 ).

20140719_090757

 

Arrivé à l’école, les enfants sont tous venus nous accueillir dans la cour, ce qui nous a fait chaud au cœur et donné encore plus de motivation pour rendre cette matinée aussi intéressante que joyeuse !

20140719_082846

 

Apres une rapide présentation de Samaki Kohn Khmer, nous avons commencé à expliquer aux enfants l’importance de l’hygiène bucco-dentaire, puis nous avons continué avec une démonstration de brossage de dents.

 20140719_085246

Trois enfants se sont prêtés au jeu pour montrer à leurs camarades comment se brosser les dents, pendant que nous expliquions bien tous les gestes, en détails, à tous.

20140718_163141

20140719_090612

Après avoir bien rigolé, nous avons distribué à chaque enfant un kit « brossage de dent » adapté selon leur âge, la notice, un stylo bille et un crayon de papier

Leurs sourires et leur joie de vivre nous ont embaumé le cœur ! Les professeurs étaient ravis de notre geste pour leur école et nous espérons y retourner d’ici un an pour faire un suivi de cette opération, qui, grâce à la vente de nos t-shirts, nos goodies, grâce à vos dons, c’est déroulée à merveille !

Sorya Samaki

20140719_091535

A CEUX QUI NE SONT PLUS LÀ

Le 17 avril 2015, pour les 40 ans de la prise de Phnom Penh par les Khmers Rouges, l’artiste franco-cambodgien Séra, soutenu par l’association Anou’savry Thom, dont le nom signifie « La Grande Mémoire », souhaite offrir à la ville de Phnom Penh la construction d’un Mémorial du génocide au Cambodge à ériger sur une place publique.

Memorial

Ce mémorial est dédié « à ceux qui ne sont plus là ». En permettant enfin aux familles qui ont perdu des proches d’honorer la mémoire des victimes, en permettant de donner toute son importance à l’histoire la plus sombre du Cambodge aux yeux des cambodgiens comme aux yeux du monde, en permettant ainsi de lutter contre l’oubli, ce mémorial se veut aussi comme un soutien, marqué sur le sol cambodgien, encourageant à mieux se tourner vers l’avenir sans oublier pour autant son passé.

SculpturesLes 2 sculptures du Mémorial : The Guardian (à gauche) et The Supplicant (à droite)

Vous pouvez participer au financement de ce projet via la plateforme kickstarter. L’appel à la participation du public sera clôturé le 27 juillet, il n’y a donc pas une minute à perdre si vous souhaitez faire un geste en mémoire de « ceux qui ne sont plus là » et adresser un message de courage au peuple cambodgien.

L’association Samaki Kohn Khmer tient à remercier particulièrement Séra pour l’initiative touchante qu’il a prise : celle de faire un don au Cambodge de son talent d’artiste pour un Cambodge meilleur.

Lien kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/409008236/the-cambodian-tragedy-memorial-project

Le site officiel du Mémorial : http://www.cambodiantragedymemorial.com

 

Samaki Kohn Khmer au workshop « Save Areng Valley » à Phnom Penh

L’équipe Samaki Kohn Khmer à eu la chance de participer à la conférence dédiée à la préservation de la vallée d’Areng.

Comme vous l’avez vu dans notre précédant article, SKK a soutenu le beau projet de Mother Nature et Khmer Youth of Empire pour la protection de la vallée d’Areng. Suite à cela nous avons été invités à Phnom Penh pour rencontrer les équipes sur place et être présents lors de la conférence.

Nous avons été accueillis par Gigi, représentant Khmer Youth of Empire, et avons ensuite rencontré certains membres de l’association « Independant Monks Network ». Des échanges inoubliables et des liens fort on été créés, avant le départ pour la conférence !

La conférence à eu lieu le 30 Avril 2014 de 13h à 17h dans les locaux de l’université Pannasatra dans le cœur de Phnom Penh.

Plus de 150 personnes y ont assistées, plus que prévu puisque la salle était pleine à craquer. Pourtant, la grosse averse du début d’après-midi a fait peur à tout le monde. Finalement, le nombre de personnes présentes était au delà des espérances des organisateurs !

Quatres personnes ont fait l’honneur d’animer le workshop:10261816_407100086099957_1204444581_n

Alex – représentant de l’association « Mother Naure », qui a montré toute la beauté et les richesses de la Vallée d’Areng, dans une présentation riches en photo et partage de sa propre expérience dans la valée.

M. Kaem Lay – Directeur de l’université et professeur. Son discours et ses connaissances en matière de Droit et Lois ont permit à tout le monde d’avoir une idée claire sur la situation légale du projet de barrage hydro électrique dans la vallée Areng.

M. Lao Mong Haiy – Professeur très connu et respecté par la jeunesse Cambodgienne. Il partage sa sagesse et ses connaissances avec les étudiants ayant soif d’apprendre. Aujourd’hui il était là pour nous parler de la valeur de notre Nature, de nos terres, et surtout, des droits de l’homme.

M. Ven Vorn – habitant de la vallée d’Areng, a partager avec nous tous sa vie dans la vallée, son quotidien, sa culture, ses valeurs, qu’il partage avec tous les autres habitants de la vallée.

3

Après le discours de chacun, un débat a eu lieu, ou plutôt un échange question-réponse. Le public était très présent ce qui a rendu l’échange très animé.

Dans la salle se trouvait des bonzes, des moines, des étudiants et professeurs, des hommes politiques, des journalistes, des chefs d’entreprises et aussi des « monsieur-tout-le-monde » tous avec une même envie : en savoir plus sur ce projet néfaste du barrage hydro électrique dans la vallée d’Areng.

Le workshop a eu lieu grace à l’union de différentes associations de jeunes, du Cambodge : Khmer Youth of Empire, I Love Cambodia Hot News, I Love Cambodia Hot News 2, Independant Monk Network, etc… comme de l’étranger : Mother Nature, Terk Jet Kon Khmer (Australie) et Samaki Kohn Khmer.

5

Cette journée fut pour nous une belle journée de partage et de rencontres. Cette expérience sur le terrain nous a permis de voir l’impact des Samakis au Cambodge et notre présence sur place a renforcé notre place vis-à-vis des associations de jeunes Khmers, partout dans le monde.

Beaucoup d’émotions aussi, car beaucoup de personnes sont venus à notre rencontre pour nous dire qu’ils nous suivaient et pour nous remercier de tout le soutien et de nos actions pour un Cambodge meilleur.

Notre vidéo a été présentée en début de conférence et a été chaleureusement applaudie par toute l’assemblée, ce qui nous a énormément touchés.

Tout ceci nous a donné encore plus de courage et d’envie de continuer à soutenir les jeunes du pays pour un bel avenir pour notre pays !!

10299300_649438745109641_954585026_n

Nous nous sommes rendu compte que même si nous sommes loin, les jeunes croient en nous et ressentent notre soutien pour eux. Ils parlent de nous, les « khmers de France » afin de sensibiliser les jeunes du pays à se mobiliser pour une même cause.

Une journée inoubliable riche en découverte, émotions et rencontres !!

Sorya.

 

 

 

Kandali : entreprise éco-responsable de prêt à porter asiatique féminin

Lany Penin, Fondatrice de Kandali, d’origine Cambodgienne, est née en pleine guerre civile et adoptée très jeune par la France. A 37 ans, elle ressent le besoin de renouer avec ses racines et d’aider son pays grâce à cette double culture.Pour le nouvel an khmer, elle lance Kandali, et espère que c’est toute une culture au travers de sa marque, qui manifestera la fierté de ses origines.

image

Kandali, une nouvelle marque de prêt à porter féminin, Eco responsable engagée au côté des associations.

Le prêt à porter féminin estampillé « écolo »  n’est pas juste défini par le simple fait d’utiliser des fibres naturelles mais par l’utilisation des principes du commerce équitable à toutes les étapes de la chaine de production.

Pour construire ce projet, Kandali a choisi des partenaires économiques partageant les mêmes valeurs, tel que « Samatoa ». (Samatoa est membre de l’Association des Artisans du Cambodge depuis 2006 et de l’organisme internationale de commerce équitable (World Fair Trade Organisation) depuis 2007.). Samatoa est récompensée par le Prix d’Excellence UNESCO en 2012, pour un sarong en tissu exclusif de lotus et soie.)

Son éthique : L’environnement, le respect et la dignité des hommes et des femmes, l’entraide entre les femmes d’ici et là-bas, favoriser la scolarisation de enfants.

Grâce à vos achats en ligne, et au travers de partenariats associatifs, Kandali reverse une partie de ses bénéfices aux associations venant en aide aux plus défavorisés.

Aussi, elle participera au SAMAKI DAYS le 25 mai prochain à la pagode du bois de Vincennes, en soutien à l’association SAMAKI KHON KHMER, association très active et impliquée pour réduire les inégalités au Cambodge.

« Avec nos pensées, nous créons le monde. » Bouddha

Save the Areng Valley

In the context of forest conservation Cardamom, the Samaki Kohn Khmer team was mobilized.

Context :

In Cambodia, the project of a hydroelectric dam on the river Areng

supported by the Chinese company « Synohydro ». It engenders a submersion of 20,000 hectares of rainforest . It engender the extinction such as the Siam crocodile , forced displacement of 1,500 indigenous Khmer Deum from their ancestral lands and the illegal deforestation .

 

The members were strongly mobilized to save the Areng valley which is the second largest rainforest in Asia where live more than 227 animal species , including 31 endangered .

 

Actions implemented by the association to safeguard the forest Cardamom :

 

1st action : We fight alongside conservationists via :

  • Creating an infographic to show in one image that this project is bad and it does not make sense. The figures speak for themselves.
  • Creating a video denouncing the project and propose solutions as :
    • empower local communities to stand up against the dam
    • awareness within and outside Cambodia
    • coordinate with civil society groups to strengthen the project
    • ensure that all laws relevant to this campaign are respected
  • Awareness on social networks

 

2nd action : We asked people to sign the petition against the company China Guodian Corporation « to save the Valley Areng

 

3rd Action : During the 6, 13 and 27 April at the Pagoda of Vincennes, the team raised funds through the sale of t -shirts and other goodies.

 

This has resulted in:

  • provide financial support to militants Cambodians and Mother Nature movement
  • fund a conference in Phnom Penh at a university that was attended by over 150 young people. They were informed and mobilized in the fight to save the Cardamom forest.

 

Congratulations to the entire team Samaki Kohn Khmer, Cambodian youth who was mobilized and all those who have supported the project by providing T-Shirts SKK. 

The struggle continues!

Christopher Samaki

 

 

***Sauver la vallée d’Areng***

 

Dans le cadre de la sauvegarde de la forêt des Cardamomes, l’équipe Samaki Kohn Khmer s’est mobilisé. 

 

Rappel des faits :

 

Au Cambodge, le projet de la construction d’un barrage hydroélectrique sur la rivière Areng soutenu par la compagnie chinoise « Synohydro » provoquerait la submersion de 20 000 hectares de forêt tropicales. Cela engendrerait le péril d’espèces en danger d’extinction comme le crocodile de Siam, le déplacement forcé de 1500 indigènes Khmers Deum de leurs terres ancestrales et l’ouverture à la déforestation illégale.

 

Les membres de l’association se sont fortement mobilisés pour sauver la vallée d’Areng qui est la 2ème plus grande forêt tropicale d’Asie où vivent plus de 227 espèces animales dont 31 en voie d’extinction.

 

Les actions mises en place par l’association pour sauvegarder la forêt des Cardamomes :

 

1ère action : Nous avons lutté aux côtés des défenseurs de la nature via la :

  • Création d’une infographie visant à démontrer en une image que ce projet est néfaste et qu’il n’a pas de sens. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.
  • Création d’une vidéo pour dénoncer ce projet et proposer des solutions comme :
    • habiliter les communautés locales à se lever contre le barrage
    • sensibiliser à l’intérieur et à l’extérieur Cambodge
    • coordonner avec les groupes de la société civile pour renforcer le projet
    • veiller à ce que toutes les lois pertinentes à cette campagne soient respectées
  • Sensibilisation sur les réseaux sociaux

 

2ème action : Nous avons sollicité les gens à signer la pétition contre la société Chinoise pour sauver la Vallée d’Areng

 

3ème action : Durant les 6, 13 et 27 avril à la Pagode de Vincennes, l’équipe a récolté des fonds grâce à la vente de tee-shirts et autres goodies. 

 

Cela a permis :

  • d’apporter un soutien financier aux militants Cambodgiens et au mouvement Mother Nature
  • de financer une conférence à Phnom Penh dans une université qui a réuni plus de 150 jeunes. Ils ont été informés et se sont mobilisés dans la lutte pour sauver la forêt Cardamomes.

 

Bravo à toute l’équipe Samaki Kohn Khmer, les jeunes du Cambodge mobilisée et toutes les personnes qui ont soutenues le projet en s’offrant des T-Shirts SKK. 

 

La lutte continue!

 

**Christopher Samaki**