Category

Evénements

Le Cambodge sera à l’honneur lors d’une soirée organisée par Azian Prestige le vendredi 13 décembre 2013

7637_174499316090570_2002774082_n

Azian Prestige est une marque de soirée qui réunit tous les amoureux de l’Asie lors d’une réception de qualité. Elle crée divers évènement liés à l’Asie tels que le Nouvel an chinois, Nouvel an Khmer, Lao, Thaï…

Une exclusivité vous attend car non seulement vous pourrez vous « ambiancer » sur le son Hip Hop Reggaeton des trois DJ cambodgiens (DJ Fredax/DJ Loystar/Dj Virak) mais aussi découvrir l’univers associatif, culturel et humanitaire.

Un partenariat original avec des associations passionnées et qui auront à cœur de vous faire partager la culture khmère.
Au programme :

Entrée gratuite de 19H30 à 5H
– 19H30 – 22H Buffet dinatoire asiatique à volonté offert avec spécialité riz Loc Lac
– Cocktail Sokanaa (jus de canne à sucre frais) offert avant 22H

– Stand « Samaki Kohn Khmer/ Ecole Khmère Bron » avec la présence de candidates à l’élection de Miss Khmère 2014
Vente caritative de Tee-Shirts et Bracelets, dont les bénéfices iront au projet « Samaki Sala » (Solidarité Ecole).

Les fonds récoltés seront une aide précieuse pour :
– la sauvegarde d’une école de Kompong Chnang qui prodigue des cours gratuits d’anglais et d’informatique à 70 élèves
– donner accès aux élèves à tous les équipements et fournitures scolaires nécessaires.

– Show Hip Hop by Sithy (danseur pro d’origine khmère)
– Stand Foot khmer Lyon
– Stand tatouages
– Diffusion de clips et films cambodgiens
– Cadeaux et animations toute la nuit

Pour info et résa : 06 69 02 17 88 ou 07 81 70 99 01
████████████████ P O P ████████████████
LE POP 12 quai Maréchal Joffre LYON 2ème

Cambodge: les ouvriers seraient trop exigeants

PHNOM PENH, 19 juin 2013 (AFP) – Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a conseillé mercredi aux ouvriers du secteur du textile de maintenir des exigences salariales limitées, affirmant que les entreprises quitteraient le pays si les mouvements sociaux se multipliaient.

 « S’il vous plaît, prenez soin des usines (…). Pour notre pays, si les investisseurs partent, ce sera un grand désastre », a-t-il déclaré à la radio nationale, estimant que les ouvriers devaient « être prudents sur les demandes de grandes augmentations ».

Preeea
Le premier ministre du Cambodge, Hun Sen, lors d’une réunion de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) le 24 avril 2013 Photo : AFP/Philippe Lopez.

Quelque 650.000 ouvriers travaillent dans le secteur, dont 400.000 pour des sociétés exportatrices. Les revendications syndicales se sont durcies ces dernières années, face aux autorités parfois accusées de faire un usage excessif de la force.

Les syndicats se plaignent de scènes d’évanouissements collectifs, attribuées à la sous-alimentation, au surmenage et à la mauvaise ventilation des ateliers.

« Il est facile pour les usines de textile et de chaussures de partir », a estimé l’homme fort du pays, évoquant des délocalisations en Birmanie, au Laos ou en Inde.

Selon lui, un total de 480 millions de dollars sont versés aux ouvriers du secteur tous les mois.

Hun Sen « ne connait pas les difficultés endurées par les ouvriers », a réagi Chea Mony, dirigeant du syndicat Free Trade Union. « En général, les propriétaires d’usine ne respectent pas les lois ni les droits des travailleurs ».

De fait, les incidents se multiplient.

La semaine dernière, des centaines d’ouvriers ont été licenciés d’une usine produisant pour la marque américaine Nike après une série de manifestations portant sur les salaires, selon des responsables syndicaux.

Au moins 10 ouvriers avaient été blessés quelques jours avant lorsque la police avait dispersé une manifestation dans cette usine de la province de Kampong Speu (sud).

Une semaine avant, la police avait utilisé des matraques paralysantes contre les grévistes. Les militants avaient affirmé qu’une femme avait fait une fausse couche à l’issue de ces incidents.

Les défenseurs des droits de l’Homme craignent que le gouvernement ne veuille faire taire les critiques et les tensions sociales avant les élections du 28 juillet qui verront, sauf surprise, la victoire de Hun Sen, au pouvoir depuis 1985.

Source: FashionMag

Bonne nouvelle au Preah Vihear

Le Cambodge et la Thaïlande ont convenu de maintenir la paix le long de la frontière indépendamment de la décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) sur le différend territorial près du temple du Preah Vihear.

Image

Le vice-premier ministre Ministre des Affaires étrangères Hor Namhong a déclaré :
« Nous allons maintenir l’amitié, la coopération et la sérénité le long de la frontière »

Irina Bokova (Directrice générale de l’ UNESCO) est au Cambodge dans le cadre de la 37e session du Comité du patrimoine mondial,est heureuse d’apprendre que le Cambodge et la Thaïlande ont convenu de résoudre le différend frontalier près de Temple de Preah Vihear pacifiquement.

Elle ajoute que cette solution pacifique est en harmonie avec l’objectif de l’UNESCO pour la protection et la conservation des sites du patrimoine mondial, partout dans le monde .
Elle a envoyé ses experts pour examiner et évaluer les dommages, et réserver un budget pour restaurer et sauvegarder le temple.

A savoir que pendant les affrontements armés avec les troupes thaïlandaises, c’est environ 414 mortiers et obus d’artillerie qui sont tombés sur le temple et ont causés des dommages au temple.

Une délégation de l’UNESCO est arrivée mardi au Temple Preah Vihear.
De plus le site a reçu 4.710 touristes étrangers au cours des cinq premiers mois de cette année, une hausse de 39 % par rapport l’an dernier.

Angélique SKK